COMMERCE : GRENOBLE SAISIE PAR UNE VAGUE DE RIDEAUX BAISSÉS

Accueil  »  Actualité  »  COMMERCE : GRENOBLE SAISIE PAR UNE VAGUE DE RIDEAUX BAISSÉS
27 mar 2013 07:03 Commentaires fermés admin

La situation du commerce à Grenoble est dramatique : pas de rue, pas de quartiers sans rideaux baissés, commerces à louer ou à vendre qui ne trouvent pas preneurs.

Ce qui concernait les quartiers Mistral et Villeneuve ou l’insécurité avait contraint à la fermeture la plupart des commerces s’est étendu à toute la ville.(83% des commerçants Grenoblois préoccupés par l’insécurité)

La conjonction entre la paralysie des déplacements, les travaux désordonnés qui s’éternisent, la situation économique nationale avec l’explosion du chômage et la baisse du pouvoir d’achat produit des effets délétères.

Avenue Alsace Lorraine !

Avenue Alsace Lorraine !

J.CHIRON (PS) ADJOINT À L’IMMOBILITÉ, POUR LES AUTRES

S’agissant des déplacements qui sont de la responsabilité de la ville l’Adjoint à l’immobilité a fait son travail ! Jacques Chiron (PS) Sénateur qui se déplace lui même de Paris à Grenoble et ailleurs dans l’agglo ,autre  bon modèle d’étalement urbain est tout fier.(Grenoble.Question à Ph. de Longevialle( app PS): depuis le Bd Jean Pain on se rend plus vite à Aix ou à Sassenage ?) Il estime avoir bloqué 82000 véhicules qui n’ont pas pu entrer dans Grenoble chaque année . (POLLUTION DANS L’AGGLO: J.CHIRON(PS) ET S.SIÉBERT(PS) SONT SATISFAITS) .Évidemment les 100 000 véhicules/jour qui s’écrasent au péage de Veurey et ne peuvent ni entrer dans Grenoble ni traverser l’agglo sont une excellente solution aux problèmes.

Bd Maréchal Foch...

Bd Maréchal Foch…

MONTEBOURG (PS) VEUT SAUVER L’INDUSTRIE AUTOMOBILE, DESTOT (PS) LA COULER

Il y a une logique absolue à chercher au gouvernement par la voix de A.Montebourg (PS) à développer la vente de voitures pour sauver l’emploi et à Grenoble à tout faire pour que ce soit un calvaire de se déplacer avec un véhicule individuel. Par la réduction des voiries, la suppression de 2200 places de stationnement, la réduction à 0,8 places de stationnement par logement construits, l’absence de construction de parkings.

L’absence de fluidité dans les déplacements est l’une des causes de la mort du commerce Grenoblois.

 

Av Agutte Sembat

Av Agutte Sembat

 

 

 

 

 

 

 

 

UNE INDIFFÉRENCE QUI TOURNE AU MÉPRIS

L’indifférence de la municipalité à cette situation tourne au mépris caractérisé. Déjà au moment de la fermeture des commerces à Mistral les élus PS avaient … défilé avec la population ! (MISTRAL:les élus PS responsables de la dégradation vont défiler avec les habitants!) Pendant ce temps les dealers étaient installées dans leur cave avec la vidéo surveillance installée dans la rue et un passage souterrain pour pouvoir vaquer à leurs occupations.(UNE CAVE ATELIER de DROGUE,un SOUTERRAIN à MISTRAL propriété de l’OPHLM!) Évidemment cette habitude de détourner la tête pour ne pas voir – ou laisser faire – a conduit à une vague de fermetures sans précédent( MISTRAL/VILLENEUVE à Grenoble: Les COMMERCES FERMENT)

Toujours avenue Alsace Lorraine à côté du "DL".

Toujours avenue Alsace Lorraine à côté du « DL ».

 

Dépôt de bilan pour cette boulangerie Cours Jean Jaurés

Dépôt de bilan pour cette boulangerie Cours Jean Jaurés

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

QUAI PÉRIÈRE, COURS DE LA LIBÉRATION, TOUT ET SON CONTRAIRE

S’agissant du Quai Périère le Maire a opposé un refus au fait de recevoir les commerçants. Pourtant une dizaine a déjà baissé le rideau.Alain Pilaud Adjoint (PS) Président d’Alpexpo leur a donné une magistrale leçon de gestion . C’est de leur faute s’ils sont dans cette situation et la municipalité va faire des  » animations »… Le Président de la Chambre de Métiers ayant lui une autre solution efficace : ils ne doivent pas avoir peur de parler de leurs difficultés ! un autre monde..(.COMMERçANTS DES QUAIS:LE « NON » DE LA MUNICIPALITÉ (PS) approuvé par la CCI et la Chambre de Métiers)

Parallèlement elle a continué à développer une concurrence à tout crin en créant des nouveaux commerces sur le site de Bonne, abandonnant un morceau du Parc Hoche pour construire un nouvel hôtel au moment ou les taux de remplissage des hôtels Grenoblois sont au plus bas. Et la municipalité Destot projette aussi 15 000 m2 de surfaces commerciales supplémentaires sur les tennis de Lesdiguières Cours de la Libération! (LESDIGUIÈRES à Grenoble: 15000 M2 de commerces et 150 logements sur un hectare!)

53 Cours Jean Jaurès, tous les locaux sont vides

53 Cours Jean Jaurès, tous les locaux sont vides

Cours Jean Jaurés , une pharmacie vendue aux enchères !

Cours Jean Jaurés , une pharmacie vendue aux enchères !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

UN DÉSASTRE CONSTATÉ

On est vraiment dans le déni le plus complet, totalement à l’opposé des mesures à prendre. Cela produit un désastre que les Grenoblois peuvent constater par eux mêmes en regardant toutes ces affiches à vendre , à louer et ces rideaux baissés. On est bien loin des congratulations de la municipalité PS, de la CCI et de la Chambre de Métiers.(Grenoble: emplois « francs » . La CCI applaudit encore…) . Pas besoin des études qui ne sont d’ailleurs pas faites de crainte que cette tristesse ne se transforme en colère.

On est bien dans la réalité des commerçants et artisans victimes d’une orientation politique catastrophique pour eux.